Location Meublé à Arles au Cœur de la Camargue

Le theatre antique d'arles

Un séjour en amoureux à Arles.

Le théâtre initial comprenait trois parties : la cavea, espace semi-circulaire recevant les spectateurs, la scène où jouaient les acteurs, et le mur servant à la fois de décor et de fermeture au monument.

La cavea, d'un diamètre de 102 mètres, pouvait accueillir 10 000 spectateurs assis sur 33 rangées de gradins. À Arles, le théâtre contenait donc deux fois moins de spectateurs que les arènes et lecirque. Les spectateurs y étaient repartis par appartenance sociale : le peuple en haut et les chevaliers et notables sur les gradins inférieurs et l’orchestre.

La scène proprement dite était constituée d’une plate-forme de bois de 50 mètres de long sur 6 mètres de large et abritait la machinerie du théâtre dans ses substructions.

Le mur du fond était décoré sur trois niveaux d'une centaine de colonnes d'ordre corinthien dont seules deux ont résisté au temps. Le mur, supportait probablement un auvent pour protéger la scène des intempéries. Des niches, dans le mur, abritaient une statuaire d’inspiration grecque, à l’instar de la Vénus d'Arles, objet d'une restauration controversée, qui fait aujourd'hui partie des collections du Louvre.

T 1
T l chargement theatre
Images 4

Les arenes (amphitheatre)

Les ingénieurs romains bâtissent l’amphithéâtre d’Arles sur la colline de l’HauturePour ce faire, ils doivent démolir l’enceinte augustéenne érigée un siècle plus tôt.Les arènes reprennent les caractéristiques classiques de ce type de construction et s'inspirent du Colisée de Rome tout juste terminé : un système d'évacuation par de nombreux couloirs d'accès, une scène centrale de forme elliptique entourée de gradins, des arcades, ici sur deux niveaux, le tout pour une longueur totale de 136 mètres, soit d’une dimension supérieure à celle des arènes de Nîmes construites peu après mais cependant mieux conservées (l'attique de couronnement des arènes d'Arles a malheureusement disparu). Cet édifice pouvait accueillir 25 000 spectateurs.

À Arles, comme dans tout l'Occident, l'amphithéâtre est, de la fin du ier siècle au milieu du iiie siècle, le signe le plus évident de la romanité.

Les Arénes d'Arles

6164399 9210558
Images 6
T 14

 L'amphithéâtre

 L'amphithéâtre a pu s'enorgueillir de voir ses arènes animées par les fameux combats de gladiateurs et autres scènes de chasse. A la chute de l'Empire, il se voit transformé en forteresse dotée de quatretours, de nombreuses habitations médiévales et de deux chapelles. L'arène devient de fait, la place publique centrale d'une véritable petite ville typique du Moyen Age. En 1826, les habitations internes sont expropriées, puis en 1840 et sous l'égide de l'écrivain Prosper Mérimée, l'édifice est classé monument historique. Aujourd' hui l'amphithéâtre doit toutefois faire face à d'importantes rénovations, notamment pour l'aménagement de ses accès. Le monument reste néanmoins réputé pour ses non moins célèbres spectacles de tauromachie, d'art vivant et manifestations musicales, et bien sûr pour sa façade et son architecture impressionnantes. Aussi est-il depuis 1981 classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco.

Vous êtes le 85612ème visiteur

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire